Crédit d’impôt pour dépenses de santé

Un individu qui engage des dépenses de santé, non prises en charge par une mutuelle, a droit à un crédit d’impôt, égal à 20% du montant des dépenses.

Les frais de santé éligibles ont listés dans les textes fiscaux, et concernent notamment les situations suivantes :

1. Consultations médecins généralistes et dentistes

2. Examens et diagnostiques prescrits par un médecin

3. Frais d’hospitalisation et services infirmiers

4. Médicaments prescrits par un médecin

5. Fournitures, maintenance et réparation d’appareils médicaux, chirurgicaux et dentaires

6. Traitements physiothérapiques prescrits par un médecin

7. Traitements orthoptistes prescrits par un médecin

8. Transports par ambulance

9. Examens liés aux troubles psychologiques

Les traitements ophtalmologiques et dentaires de routine, ne sont en revanche pas éligibles au crédit d’impôt.

Lorsqu’un traitement n’est disponible qu’à l’étranger, le crédit d’impôt englobe les dépenses de voyage et d’hébergement.

Enfin , il est important de noter que, dans l’hypothèse où le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt dû, il ne donne pas lieu à remboursement.